Index de l'article

 


Probable séjour à Paris 1858 – 1861

  • 1858 – 1861 : Cette période allant de l'automne 1858 à Janvier 1861 est la plus mal connu de sacerdoce de l'abbé LEGENDRE. L'étude de sa correspondance lors de la retraite permet de supposer un séjour à Paris, peut-être même au séminaire des Missions Étrangères pour le former à sa future carrière. Il conserva en tout cas de nombreuses relations dans le milieu ecclésiastiques parisiens et en particulier dans l'enseignement.

Professeur en Prusse Polonaise ( 1862 – 1870 )

  • 1862-1870: Professeur en Prusse Polonaise, peut-être en tant qu'aumônier d'une communauté enseignante de frères réguliers. C'est certainement la guerre Franco-Prussienne qui le chasse de son poste et il rejoint directement la Turquie sans revenir en France. Semble-t-il Mgr GUERRIN l'a recommandé tant à la propagande de Rome qu'à l'ambassade de France à Constantinople pour un poste de missionnaire apostolique en Turquie.

Missionnaire apostolique en Turquie (1870-1882)

  • Aumônier des frères de Kadi Kéni. À Constantinople. Frères qui appartiennent probablement à une communauté enseignante armènienne catholique romaine. L'abbé LEGENDRE même lors de sa retraite à Flammerécourt demeure en relation avec le patriarche des Arméniens Catholiques de Turquie, Mgr AZARIAN. C'est peut-être celui-ci qui lui décerne le titre de chanoine honoraire de Smyrne pour son dévouement à l'égard des réfigiés arméniens lors de la guerre russo-turque de 1877-1878.Mais pourquoi cette mention « de Smyrne ».

Copyright © 2019 Nous sommes tous cousins. - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public
  • Mise à jour du site le samedi 15 décembre 2018, 17:31:02.